News in French

Use module action menu to edit content

Current Articles | Search | Syndication

WETLANDS INTERNATIONAL AFRIQUE: RAPPORT ANNUEL 2012

24-Oct-2013

Voilà quinze ans que Wetlands International Afrique (WIA) s’investit dans le continent dans la préservation de la biodiversité, la gestion durable de l’eau, l’adaptation aux changements climatiques, la lutte contre la pauvreté par l’amélioration des conditions d’existence des populations locales et le développement de la résilience des communautés. 

rapport

 En réalité, Wetlands International Afrique a connu ces dernières années de profondes mutations. En plus de sa mission originelle de gestion des zones humides, l’organisation a fait de la conservation et de la restauration des écosystèmes son cheval de bataille. Mieux, elle travaille depuis des années maintenant dans la promotion des moyens de subsistance des populations comme en témoignent ses programmes Alliance Ecosystème et Canary Current Large Marine Ecosystem (CCLME) avec d’autres partenaires. Il s’agit là de favoriser le développement de ménages plus stables au plan économique, pour une meilleure prise en charge des problématiques liées à l’environnement.

 
2012 a été une année phare dans l’atteinte des objectifs que nous nous sommes fixés. Plusieurs activités de conservation et de restauration ont été réalisées. A titre d’exemple, près de 30 ha de mangrove ont été reboisés en Gambie, en Guinée-Bissau et au Sénégal. Mieux, un pas important a été franchi à Tenerife en Novembre dans la volonté de transformer la Charte Mangrove en Protocole Additionnel à la Convention d’Abidjan afin d’arriver au niveau régional à une plus grande efficacité dans la coordination des activités de conservation des forêts de mangrove.  Le bureau du Kenya est désormais fonctionnel après son ouverture l’année dernière. Notre présence en Afrique de l’Est a été saluée par les populations locales et nous a permis d’œuvrer en étroite collaboration avec les partenaires installés au Kenya, en Ethiopie et en Ouganda. Aussi dans le but de mieux outiller les partenaires, des sessions de formation ont été organisées dans beaucoup de pays du continent.
 
Mais, tout n’a pas été rose cette année. Loin s’en faut. 2012 a été une année difficile, particulièrement pour notre bureau du Mali en raison de l’instabilité qui a sévi dans le pays. La crise qui a secoué le nord a freiné les activités de terrain notamment dans la zone de Sévaré où les opérations ont été arrêtées et le personnel évacué pendant quelques mois. La détermination de nos collègues  du Mali dans ces conditions pénibles, mérite d’être saluée.
 
Pour l’avenir, Wetlands International Afrique a une feuille de route claire. A côté de nos partenaires traditionnels, nous travaillerons à consolider notre approche bassin au niveau des fleuves Sénégal et Niger, notamment avec la mise en place de plateformes multi-acteurs pour une gestion intégrée et participative des écosystèmes.

Communications and Media Coordinator

Wetlands International Africa

Phone: +221 33 869 16 81