Zones humides d'importance internationale

Le Service d'information sur les sites Ramsar (RSIS) fournit l'accès à l'information sur les zones humides d'importance internationale de la Convention sur les Zones Humides (Ramsar, 1971). Ces zones humides sont généralement connues comme sites Ramsar. Wetlands International fournit le RSIS de la Convention Ramsar, en vertu d'un accord contractuel avec le Secrétariat Ramsar. En savoir plus sur le RSIS

Le RSIS inclut un base de données consultable sur les sites Ramsar, et un certain nombre d'autres services publics, y compris un fichier Google Earth affichant des informations spatiales sur les sites Ramsar, des données SIG téléchargeables sur les sites Ramsar (limite spatiale et / ou l'emplacement) et la cartographie dynamique ainsi que des outils graphiques dynamique. Le RSIS fournit un accès en ligne à toutes les Fiches officielles sur les zones humides Ramsar (RIS), et de plus en plus il comprend également des liens vers d'autres sources d'information pertinentes mais non officielles concernant les sites Ramsar dans les différents pays, tels que des sites Web externes, des publications et des plans de gestion. Tous ces liens sont clairement identifiés comme ne faisant pas partie de l'information du site Ramsar officielle fournie par les autorités administratives. 

Visiter le Service d'Information des Sites Ramsar 

La Convention de Ramsar

La Convention sur les zones humides d’importance internationale, appelée Convention de Ramsar, est un traité intergouvernemental qui sert de cadre à l’action nationale et à la coopération internationale pour la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides et de leurs ressources. Négocié tout au long des années 1960 par des pays et des organisations non gouvernementales préoccupés devant la perte et la dégradation croissantes des zones humides qui servaient d’habitats aux oiseaux d’eau migrateurs, le traité a été adopté dans la ville iranienne de Ramsar, en 1971, et est entré en vigueur en 1975.  
 
La Convention est le seul traité mondial du domaine de l’environnement qui porte sur un écosystème particulier et les pays membres de la Convention couvrent toutes les régions géographiques de la planète.
 
La Convention a pour mission: « La conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides par des actions locales, régionales et nationales et par la coopération internationale, en tant que contribution à la réalisation du développement durable dans le monde entier.
 
La Convention adopte une optique large pour définir les zones humides qui relèvent de sa mission, à savoir marais et marécages, lacs et cours d’eau, prairies humides et tourbières, oasis, estuaires, deltas et étendues à marée, zones marines proches du rivage, mangroves et récifs coralliens, sans oublier les sites artificiels tels que les bassins de pisciculture, les rizières, les réservoirs et les marais salants. En savoir plus