Notre Historique

Wetlands International est installé en Afrique de l’Ouest en 1998 avec son bureau régional à Dakar. Les années de Wetlands International en terre Africaine peuvent être divisées en 3 phases majeures distinctes pendant lesquelles Wetlands International a évolué d’une organisation sous-régionale focalisée sur l’Afrique de l’Ouest à une organisation continentale.

Première Phase, 1998-2004 :

Wetlands International Afrique a mis l’accent sur les zones écologique majeures de la sous région en produisant d’importantes publications scientifiques sur les zones humides Ouest Africaines entre autres les plaines inondables Sahéliennes, a zone côtière Ouest Africaine, les Mangroves et les champs de riz, et les zones humides côtières du golf de Guinée.

Deuxième Phase, 2004-2007 :

Durant la deuxième phase, les moyens de subsistance des communautés sont devenus un enjeu majeur dans le travail de Wetlands International Afrique comme l’augmentation des services fournis aux communautés par les écosystèmes des zones humides. Wetlands International Afrique a également étendu sa zone d’intervention géographique en Afrique Orientale, eu Kenya et en Ouganda notamment.

Les travaux de Wetlands International ont fournis les fondements et donné les orientations pour les négociations dans la cadre de la convention RAMSAR, la convention sur les espèces migratricess, parmi d’autres.

Troisième Phase, 2008+:

Wetlands International Afrique a fait une transition en élargissant son programme sur toute l’Afrique. Il ajoute une dimension nouvelle politique à ses interventions en mettant l’accent sur la sensibilisation régionale, continentale et mondiale. Il a aussi porté un grand intérêt sur l’amélioration de la qualité de son travail ainsi que l’efficacité de la gestion de projet.

Wetlands International Afrique et ses partenaires ont fait de grands progrès dans l’utilisation rationnelle et la conservation des zones humides. Avec des projets spécifiques tels : L’initiative Mangrove en Afrique de l’Ouest ; Protection des sites d’oiseaux important en Guinée Bissau ; Programme de conservation des Lamantins Ouest-Africain ; Projet pilote sur la gestion durable des zones côtières en Sierra Leone ; BIOMAC (Réseau de biodiversité marine et côtière en Afrique de l’Ouest) ; Projet Zone humides et moyens de Subsistance ; Projet Zones Humides et Réduction de la pauvreté ; et mis en exergue le rôle des zone humides dans la gestion intégrée des ressources en eau pour les bassins jumelés en Europe, Afrique et Amérique du Sud avec l’appui de L’initiative Européenne sur l’Eau (Wetwin).

Historique gobale

Avec une cinquantaine d’années d’expérience dans le domaine de la conservation et de l’utilisation durable des zones humides, Wetlands International est l'organisation principale pour la conservation des zones humides dans le monde entier.

C’est en 1995 qu’a été créée Wetlands International, avec l’union de trois organisations pour former une alliance pour les zones humides. Les trois organisations fondatrices sont:

  • Le Bureau International de Recherches sur les Oiseaux d’eau et les zones humides (BIROE), crée en 1954 et couvrant principalement l’Europe, l’Afrique et le Moyen Orient ;
  • L’Asian Westerns Bureau, crée en 1983 et couvrant l’Asie Pacifique;
  • Westerns for Americas, autrefois membre du Western Hemisphere Shorebird Reserve Network, crée en 1985 et couvrant l’Amérique du Nord et du sud.

Wetlands  International est à l’origine de la création de la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971), un traité intergouvernemental visant à conserver les zones humides dans le monde entier. Encore